Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Une histoire de coups de téléphone

    12 h : un scandale éclate, des cris de ténor à faire vibrer tout le quartier, se font entendre. Un homme est entrain d'injurier sa femme comme si elle était la dernière des traînées.

    La patience de عAy°cha est usée. Elle s’énerve après plus d’une heure d’inquisition folle à propos de numéros de téléphone, non conformes ou identiques, chez deux personnes engagées, auprès de Monsieur le maître absolu et semblant ne pas l’être, à passer des coups de téléphone à monsieur puis à madame. C'est un manège imposée par la force des circonstances. Monsieur, croit pourtant tenir les rênes de toutes les situations. Toutefois, d'autres numéros , inconnus, sortent du flux d'appel.

    Monsieur Contrôle-Tout va jouer au commissaire. Il se fait mal avisé. Il met les mains dans les poches ouvertes de sa lourde djellaba et s’apprête à poser ses questions innocentes à sa femme ahurie, interdite..

    Qu’est ce que cela veut dire? Un truc de fous! Il a déjà soulevé, à plusieurs reprises depuis leur séjour à Mellal, les coups de téléphone des inconnus. En plus il ne veut pas montrer à sa femme embarquée dans l' affaire, par présomption, ces numéros notés pèle-mêle, lorgne-t-elle à peine de loin, sur son carnet qu’il cache sous la main. Il est entrain de passer au tamis tous ses numéros; il tourne nerveusement les feuilles du petit carnet vert. Elle fait abstraction de son activité qu'elle juge d'inutile et lui montre en détail tous les numéros composés dans son portable à elle. Elle n'a plus d'agenda où elle note des numéros; la mémoire du mobile est géniale! Il faut rappeler que la veille , elle a été sollicitée par lui de composer des numéros qui le concernent. Elle n’y a prêté aucune attention en composant les chiffres dictés. Elle a exécuté la composition de numéros automatiquement et lui parlait dans l'anonymat. En général, l’appareil enregistre numéros, date et heures des appels. Appels manqués, émis, reçus..etc. C’est tout ce qu’elle sait. Ils peuvent vérifier pour en avoir le cœur net, lui propose-t-elle.

    Ce matin, cette scène d' inquisition va se passer devant l'Hirsute, son homme à tout faire. Elle leur met son répertoire à elle sous les yeux à tous les deux. Tout son répertoire à elle dont elle ignore franchement le contenu.. Elle ne comprend pas..Il y’ a des fils qui manquent dans cette histoire insensée pour elle jusqu'à maintenant: et puis… il y’ a des numéros inconnus!???, Oui, sans nom!, et alors? Où est le problème?

    Elle est intriguée par ce qui se présente à ses yeux. Elle va vérifier les dates avec lui, sous le regard du serviteur inepte. On s’anime. Elle va lire le contenu chiffres, dates; suivant ses explorations sur le terrain. Il y a des noms affichés ''maman chérie'' l°rzala dyali'', ''Moh plombier'', ''électroménager'' ''Monmenuisier...etc et ces numéros anonymes. Elle pense que son mari va associer…Choses qu’elle ne fait jamais, elle. Car chez elle pas de coups de téléphone louches. Ni des numéros non nommés. Les appels sont connus avec leur nom collé dessus. Ça ne lui vient jamais à l’idée de faire ce genre d’exploration détaillée de date et heure sur son répertoire mobile. Tout est clair pour elle. Et ses appels sont limités. Alors elle s’attarde assez en vue de leur montrer ce qui se trouve sur son répertoire et lui rappelle à Lui son usage de son téléphone à Elle la veille. Il nie. Et puis elle ne comprend plus rien. Lui, s’anime, se rebiffe, fait en plus le mauvais inspecteur.

    Ça ne tient pas debout! Elle se sent soudain trop transgressée pour une affaire louche qui ne la concerne pas. Ça l’énerve. L'hirsute semble aussi ne rien comprendre. On fait des essais. On rappelle les numéros composés. Le téléphone de l'hirsute sonne. L’histoire s’embrouille. عAy°cha veut éclaircir les choses. Monsieur le maître absolu infaillible ne lui laisse pas l’occasion. Il lui met des bâtons sur la langue. Les éclaircissements soi disant se font à bâtons rompus. ''Lui'' ne facilite pas les choses avec son خbibouche; ces petites choses qu’on garde secrètes! C’est ça خbibouche. Elle commence à douter des intentions de monsieur ''Sournois''. Il y a des cachotteries là-dessus!!! Il ne veut pas montrer ses numéros à lui! et sur son répertoire à elle il y a des numéros inconnus!

    Floue devient la situation.

    Que mijotent certains individus louches? Souvent plusieurs choses lui échappent . C’est Lui, seul, qui lui avait dicté ce jour le numéro qu’elle a composé et ils sont tombés sur l’autre voix croyant tomber sur le numéro et la voix de L'hirsute demandé. Car parait il c’est son numéro à lui qu’ils ont composé l’avant-veille et les autres fois, et par hasard ils tombent sur la voix de Michka de Bouze. qui est aussi nommé sur son répertoire à elle sous un autre numéro que celui-ci dit avoir perdu!, et qu’en composant quand le maître le lui dicte avant qu’elle ne sache qu’il se trouve sur sa liste, l' appareil répond avec une musique! Ne répond pas, a-t-il dit! Laisse tomber! Mais grand monsieur est au courant! Ce Mousse de Bouze possède à ce niveau deux numéros mobiles dont l’un est celui identique avec celui de l'Hirsute!!!???

    C’est le numéro de l'hirsute auquel répond la voix de Michka de Bouze, réaffirme le maître. Mais ce n’est pas l'Hirsute qui répond!!?? Curieux!?? C’est l’autre le bonhomme de l’autre ferme Bouze qui répond à sa place ..Comment?! Se trouvent-ils l'Hirsute et Mousse dans le même lieu , en ce moment précis de l’appel de l'hirsute par son maître? Appel composé sur mobile de madame, appel testé sous les yeux de monsieur?!! l'Hirsute jure ses grands dieux que non, et qu'i n'a reçu aucun appel la veille, et que lui aussi il ne comprend rien. Son portable est entre ses mains et résonne à l’appel composé il y a quelques min par madame sous sa diction. C'est le numéro même composé la veille! C’est à perdre les pédales.. Or le numéro composé auquel répond la voix de Michka, jure grand monsieur, est bien celui de l'Hirsute!!??

    Réessayons le même numéro de Michka! C’est la sonnerie de l'Hirsute, devant nous, qui répond à l’appel de madame composé sur son propre téléphone!? Madame convaincue par les confirmations de son mari paraissant ahuri, atteste sans savoir exactement et dit que c’est vérifié! Elle ne démentit pas son mari. C’était vérifié!que ce même numéro répondait la veille avec une autre voix, celle de Michka ou Mousse de Bouze. Ça a été la voix de Michka qui répondait au téléphone, supposé être celui de l'Hirsute. Celui-ci réaffirme ne rien comprendre et veut jeter son portable. Après, tout ça ne coûte que 20 drh, une nouvelle carte sim, dit-il. Au fond, pense la femme in petto, elle n’a pas vu la source des chiffres épelés par grand monsieur la veille, comment expliquer ce quiproquo?!!!

    Et ce matin, d’après le maître, ce même numéro composé offre à nos oreilles la sonnerie du téléphone qui accompagne l'Hirsute. Ay°cha veut certes aider et comprendre. Elle réfléchit mais n’a pas toutes les données, ni toutes les preuves. Elle va demander d’abord à l'Hirsute de lui dicter son numéro; voilà qu’elle l’a déjà enregistré, nommé sur son répertoire. Elle appelle; la sonnerie vrombit. Elle se rend compte que ce n’est pas ce numéro qu’elle avait composé la première fois sous la diction de grand monsieur. Ce n’est pas indiqué sur sa liste d' appels. Grand monsieur nie en s’acharnant bêtement sur elle, sans montrer la preuve. Elle remet son répertoire sous ses yeux. Il nie et brouille les données. Et le voilà qui s’acharne à nouveau sur son portable à elle qu’elle ne peut plus contrôler. Ça la dépasse. Et lui veut savoir, quoi au fait?! C‘est une histoire de fous!

    Voilà que ça remarche avec l'Hirsute dont le numéro dicté à عAy°cha sonne sur le portable qu’il porte avec lui, c’est revérifié.

    Elle revérifie à l’intention de grand monsieur encore dans son répertoire la date du coup composé de la veille; c’est un autre numéro!, dit-elle. Il ne veut pas l'admettre et insiste que c'est le numéro de l'Hirsute auquel répond Michka. Elle ne comprend plus rien! Monsieur va s’amener avec son carnet d’adresses! Il compose un numéro qu'il dit ne pas être celui qu'elle a.. Elle ne voit pas sa source de référence …ça sonne chez H; ça sonne. On ne comprend plus rien ni elle ni H, et monsieur crâne. Il s’acharne sur le répertoire de madame qui perd le fil. Elle ne comprend pas. Elle ne suit plus. Il y a un cordon de la chaîne qui manque, reste sous l’obscurité. Elle commence à perdre patience malgré toute sa disponibilité pour le fait qui commence à échapper vraiment sur tous les plans. Lui continue à s’acharner sur son téléphone à elle qu’elle lui lâche dans un mouvement d’énervement, pensant que c’est une histoire de fous! Elle veut en finir et rentrer vaquer à ses occupations nombreuses qui l’attendent. Non! Il continue à l’appeler et à s’acharner à comprendre comment son téléphone à elle fonctionne prétextant qu’il ne sait pas!!??? Elle pense in petto avertie par un sentiment de doute que ce n’est pas vrai! et qu’il est entrain de se payer leur tête. Qui sait? Il en est capable! Souvent il se trompe et ne reconnait pas.. Lui!!?? jamais se tromper! Il est le maître absolu de toutes les situations! de sa raison et sa modestie est calculée.

    . Ma patience est usée, s’exclame عAyecha dans sa détresse suscitée par ce qu’elle ne sait plus nommer. Elle doute de plus en plus de la raison faillible de ce monsieur trop sûr de soi. Il fait des erreurs, suuuur! Sa mémoire lui joue de sales tours. Il ne saurait le reconnaître. Ou il est entrain de se payer la tête des gens avec son خbibbouch cachoteries manigances diaboliques.. Tout le temps entrain de deviser.. Elle ne sait plus. Ou c’est ce sont ce H et son coéquipier de Bouze qui se paient leur gueule. Ils se trouvent à Bouze tous les deux au moment de l’appel comme ça par hasard et H demande à son diable de répondre à sa place. Tout ça pour dérouter le maître qui leur casse les oreilles, pour se venger de son acariâtreté.

    Tout Ça commence à vrombir dans ses méninges éprouvées à la عAy°cha bouc-émissaire à malmener quand on ne peut sortir ses griffes et lacérer les malfaiteurs. Elle en a eu sa dose, la pauv-Ayecha, de toutes ces histoires dingues, complexes; Depuis combien d’années indéchiffrables, ça continue à lui pourrir l’existence les propriétés source de scandales affreux dont elle paie le prix indirectement avec son bouc-émisse-rie propre à sa présence réceptrice des acariâtretés de monsieur en rage contre l’خaddama de n°mmé! de merde crie-t-il. C’est elle qui reçoit le visage d’émacié hideux animé par toute la haine qu’il déverse gratuitement sur sa personne de nerveuse râleuse prise au cours de ses réactions de gourd- esse ahurie, de patience tarie.

     

    Elle ne sait plus. Elle veut les laisser lui et son خaddam discuter de cette affaire