Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Film

  • Une identité problématique

    La formation de l'identité de la femme marocaine à travers le film marocain contemporain

    Film / Amours voilées

    Voir les romans de Yasmine Chami Kettani «Cérémonie» et «Marrakech lumière d'exil» de Rajae Benchemsi; Il me semble que le scénariste de ce film s'est beaucoup inspiré de la thématique des deux romans dont voici le résumé: suivre les liens ci-dessous:

    http://www.bibliomonde.com/livre/ceremonies-86.html

    http://www.liberation.fr/livres/0101437332-rajae-benchemsi-marrakech-lumiere-d-exil

     

    La modernité place la femme marocaine d'un certain niveau d'instruction et d'émancipation dans une situation déstabilisante tant que l'inégalité sexuelle demeure et l'impact de la religion fait obstacle à son épanouissement physique et socioculturel . Elle est considérée toujours telle une mineure en besoin de tutelle.

    Le film Amours voilées met en scène un groupe de jeunes filles et de femmes déchirées entre modernisme et traditions. «Modernisme» signifie épanouissement suivant les pratiques occidentales. «Traditions» renvoie aux préceptes de la religion musulmane et aux valeurs du «sacré», bien entretenus par les familles marocaines bourgeoises malgré leur adoption des divers aspects de la modernisation suivant les normes européennes(cf mode de vie et de pensée). La nouvelle génération des femmes instruites par conséquent, est partagée entre deux cultures, deux visions du monde différentes. Aussi leur lutte en vue de concilier entre les principes socio-éducatifs, religieux et les besoins de l'émancipation à l'occidentale aboutit-elle souvent vers l' échec social.

    Asmae l'héroïne du film qui cherche l'équilibre entre modernité et tradition tombe dans des paradoxes presque insurmontables, elle vit au cœur de la contradiction et incarne une identité problématique, elle est représentante d'une génération intermédiaire entre modernisme occidental et traditions arabo-islamiques. L'identité de la jeune fille est confrontée à deux modes de vie et de pensée de cultures différentes, et la musulmane en elle, avec voile ou sans voile, essaie de trouver des compromis pour se réconcilier avec soi, avec son entourage et sa religion, à savoir son identité d'origine, marocaine de culture issue d'une famille bourgeoise et musulmane pratiquante.

    Ainsi on retrouve deux sphères d'évolution chez les personnages féminins du film. La première englobe la vie au sein de la famille bourgeoise traditionnelle où l'instruction des filles est primordiale, la maman y veille; les rapports de famille sont fondés sur le respect et la pratique de la religion, l'entourage socioculturel est religieux. Et en même temps, parallèlement à la première, une autre sphère reflétant le modernisme propre à la vie des jeunes filles et jeunes femmes émancipées du groupe semble emporter celles-ci à s'affirmer en tant que personnes agissant avec une certaine liberté des meoeurs (cf soirées, sorties en boites, relations avec hommes..).

    Le cercle des jeunes filles et des jeunes femmes est hétérogène, il met en scène des catégories sociales différentes, (cf la classe moyenne: la coiffeuse qui est de mœurs relâchées). En outre, ces femmes s'identifient comme réceptacle des deux modes de vie et de pensée. Leurs tendances découlent de l'islam( prières, voile, mariage, désir d'enfants, besoin de stabilité familiale et sociale) et d'autre part besoin de sortir le soir, aller dans des boites , rencontrer du monde, s'amuser, et puis tomber sur l'homme de sa vie)

    Ainsi se développe la notion de l'amour avant le mariage et l'identité sexuelle avec

    D'autre part se pose la problématique de sexualité et islam et la question du hحalal consommé avec le mariage qui sauvegarde l'identité de la femme musulmane

    Le danger de l'influence occidentale qui prône la liberté sexuelle en raison de l'égalité entre homme et femme dans ce domaine est clair dans le déroulement des évènements; Ainsi on constate que les tendances occidentales perturbent vraiment l'identité de la femme marocaine placée entre deux modes de vie et de pensées différents.

    La quête de la liberté sexuelle suppose l'amour dans le péché: la musulmane moderne est déchirée à l'idée d'une relation sexuelle en dehors du mariage; Asmae en se réfugiant dans la religion cherche le repentir contre le péché mais n'arrive pas pour autant à y échapper, la tentation est forte et elle succombe à la séduction du mâle et de son corps aussi qui pratique des besoins naturels de femme d'un certain age et niveau d'instruction. En outre l'identité sexuelle se développe et s'interpose entre l'identité d'une femme musulmane et l'identité d'une femme moderne.

    L'identité sexuelle, répond à l'épanouissement du corps, garantit un certain équilibre de la femme moderne libre indépendante et autonome.La sexualité apparaît comme l'idéal absolu de la féminité à atteindre et à acquérir. Tout comme le caractère d'Asma, entre mœurs occidentales et respect de la tradition, la beauté et la séduction semblent pouvoir s'inscrire dans ce film de manière troublante au cœur de la dichotomie entre la tradition arabo-musulmane et la modernité occidentale, tout comme la société marocaine elle même noyée dans un cahos de contradictions y compris son bilinguisme qui domine comme arrière fond dans ce film.

    Le vertige de l'identité s'incarne dans le port du voile et la pratique des amours voilées, Asma se cache, cache son visage voile sa relation et finalement brise le miroir qui lui reflète le visage du déchirement, le dédoublement de la personnalité , elle va briser le masque de la religion et de l'hypocrisie sociale. La femme tout naturellement recherche l'amour et tombe sous le joug d'une double séduction, celle de l'homme et celle de son propre corps.

    Le film pose une problématique identitaire de la femme marocaine moderne, instruite, bien éduquée et émancipée, celle qui ne peut renoncer à son éducation fruit des traditions. Le déchirement et la quête de soi s'opèrent entre la famille, la culture, la société, et l'identité devient une affaire de gestion d'une disparité culturelle , on recherche à rétablir le lien de la genèse de la base de notre personnalité construite dans un cadre arabo-islamique tout en voulant atteindre les pratiques occidentales . Le titre du film 'Amours voilées» pose l'enjeu des désirs du corps féminin d'une part et le besoin de purification dans un islam refuge qui ne semble pas répondre au déchirement que cela provoque chez la jeune fille moderne qui retarde son mariage ou la jeune femme abandonnée par le mari. Le Hحalal pose une problématique socioculturelle et religieuse. Il s'interpose entre les relations amoureuses des jeunes hommes et des jeunes filles et fait obstacle à l'émancipation du corps. Quand cela arrive, c'est le déchirement, l'ambiguïté et l'échec social.