Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

condition féminine

  • Dernières informations quand les normes s'écroulent

    je ne comprends plus ou pas du tout, je constate que le comportement humain est étrange et celui de ma fille en est un spécimen d’étrangeté effarante de temps à autre ! Comment peut elle réagir aussi mal à certaines de mes interventions tout à fait innocentes dépourvues de mauvaise intention comme si j’étais son ennemi juré numéro un ?! suis-je à ce point négative gourde malsaine ?!! ou ! est ce que je dégage des ondes négatives dont je ne peux contrôler l’effet ?!  Elle arrive dans ses sournoiseries indéterminées ses silences lourds amplifiés, réactions imprévisibles pour moi ! hors de ma saisie de la réalité affichée en moues ou remarques dépourvues de méchanceté à son égard ! ou des tentatives encore de ma part de saisie de la réalité de certaines choses incomprises à son dessein à me faire maudire tous les instants partagés avec elle ! à me rendre littéralement malade et suffoquée ! je ne sais plus quoi faire ni que penser ! ça m’échappe vraiment !!!??? Je me sens comme une intruse mauvaise désormais dans sa vie ! cela fait des années que je constate qu’elle a des réactions imprévisibles qui me font peur ! J’ai beau essayer de m’approcher d’elle la satisfaire par amour affection de maman adorant sa fille unique… ! je reviens d’en haut !!! Je pense qu’elle a franchement un sal caractère,  elle est entrain de calquer trait pour trait celui de son père ! de jadis ! et de maintenant  de temps à autre ! enfin rarement quand je ne le mets pas hors de lui ! sauf que ce sont relativement des personnes à éviter pour moi et  pour d’autres à cause de leurs réactions brutales sinon ima chère Bada  à toi la Bada du trio non compatible il t’en cuira ma pauvre gourd esse ! mieux dire fuir la réaction de leur ego ! tu dois rester sur tes gardes avec ces individus trop égocentristes trop imbus de leur nombril !…cela nourrit ton désir profond de t’éloigner d’avoir ton gite et pouvoir t’assumer ! jusqu’à la mort ! ma chère Badai.. tu tombes toujours des nues ! au moment où tu es la plus disposée pour ta petite famille ! eh ! eh ! quel martyre adouci par les bons sentiments d’instinct et d’affection !?? Maintenant que ta santé devient pantelante, tu fais moins d’efforts, tu n’es plus aussi utile, tu manques d’attraits… Et ta nature rebelle aux injustices ta nature affreusement non servile non affable quand il s’agit de supers ingrats te reléguant au second plan ou projets,. ; non tu exagères des fois tu les sens te vénérer !! ..ils ne t’écartent pas vraiment pas ta prore fille lui si ! de leurs occupations de leurs secrets tu ne penses pas que ta fille ait des secrets à te cacher ?  lui tu t’en fiches ! qui t’écarte d’un fil dit Mama dresse entre toi et lui un mur ;. si si si tu t’en mords les doigts quand ton imagination te joue de mauvais tours ! quelle fonction de femme de condition servile peux-tu encore accepter à assumer suivant ton sens moral dans la dignité de sauvegarder ton intégrité sauver ton être rebelle aux injustices à cet esprit d’exploitation d’autrui ?!!? Non non non ce n’est pas une litanie !!! Faut-il toujours s’écraser devant les besoins des siens pour accomplir ces liens de famille qui se dégradent ?!!! Encore et toujours tout cela ces situations de merde de gâchis de sentiment de déperditions, renforcent mon profond désir de vivre seule honnie même par les plus proches ; cela ne vaut pas la peine de se sacrifier pour des oublieux vides de reconnaissance ou de volonté d’observation pure et simple des efforts d’autrui ! C’est la condition féminine …!!!... dit-il !!!ha ha !! et il ose de surcroit évoquer la division du travail !!! ha ha ha !!! Comme si tout leur revenait de droit de naissance ou de contrat suivant les normes prescrites proscrites par moi. J’ai une telle envie de plaquer tous ces liens morbides serviles truqués me retirer blanche comme neige au fond des montagnes de l’Atlas mon rêve domicilié aux tréfonds de ma carcasse. Je suis l’autel d’un sanctuaire de désirs mourants tous mes sacrifices ne semblent plus satisfaire les petits dieux culte de la terre affamés d’offrandes, insatiables !

    à suivre